LE LANGAGE EN PERSPECTIVE : la PNL au-delà des techniques

Le 02/07/2022 à 09:30

UNIVERSITE D’ÉTE DU COLLEGE DES FORMATEURS EXPERTS EN PNL

DE LA NLPNL

 

LE LANGAGE EN PERSPECTIVE : la PNL au-delà des techniques

 

Le 2 juillet 2022 – 9h30 à 17h30 – En hybride présentiel et distanciel

Chez Institut Repère – 78 Av. du Général Michel Bizot, 75012 Paris – métro Michel Bizot

Adhérents NLPNL – 20€ ; Non-adhérents NLPNL – 40€

https://my.weezevent.com/universite-du-college-des-formateurs-experts-en-pnl

 

9h30 – 9h40 – 10 minutes

Introduction à la journée

 

9h40 – 11h10 – 90 minutes

Atelier 1

 

Les présuppositions, ou l’art de créer des attentes positives de changement

Marie-Christine Clerc

 

Le langage est le premier outil d’accompagnement : une « magie » qui par sa seule force, est susceptible de créer des mondes possibles et désirables, des fictions à valeur d’apprentissage, de réparation, de consolidation ou de changement.

A-contrario le langage peut paraître beaucoup plus pauvre que toute expérience subjective intense : « je n’avais pas les mots pour dire à quel point j’étais heureux » dit-on.  Et puis il est porteur de toutes les ambiguïtés possibles, le premier à être accusé de trahison dans nos malentendus : « mais ce n’est pas ce que j’ai voulu dire » !

 

Cet atelier s’intéressera à l’un des éléments implicites du langage en acte, les présuppositions, classées distorsions dans le Méta-modèle. Nous considérerons comme présupposées toutes les informations qui sans être explicitement posées, sont entraînées par la formulation de la phrase dans laquelle elles se trouvent inscrites. Nous les distinguerons des sous-entendus, nous verrons comment les repérer, et comment utiliser certaines de leurs compétences pour augmenter les choix disponibles, enrichir notre modèle du monde ou celui d’autrui, et délibérément être orienté solutions.

 

D’avance grand merci pour votre intérêt pour l’Université d’été et pour votre participation active !

 

Marie-Christine Clerc est enseignante certifiée en PNL, praticienne narrative, coache et superviseure accréditée EMCC/ESQA. Elle dirige l’École de PNL Ouest-Atlantique et intervient à Institut Repère. Philosophe de formation, les questions du langage sont une de ses passions.

 

11h10 – 11h25 – 15 minutes

Pause

 

11h25 – 12h55 – 90 minutes

Atelier 2

 

Oralité et écriture

Marie OUVRARD 

 

En PNL nous admettons que nous captons le monde extérieur grâce à nos sens de perception. De façon quasi concomitante, nous construisons nos représentations à partir de ces informations captées en les organisant. Une partie de nos représentations se forment aussi par/avec le langage, bien illustré par les violations du Méta-Modèle.

 

La distinction entre langage verbal et non-verbal est significative dans le champ de la communication car ces deux formes d’expression ont des implications et des effets différents. L’utilisation de l’oralité dans un collectif, un groupe de formation par exemple, nous entraîne à sculpter en permanence notre propre pensée et à la transformer au contact de l’expression orale des personnes qui s’expriment dans notre entourage, alors que l’utilisation de l’écriture soit dans sa production, soit dans la lecture, invite principalement chaque être humain à penser par lui-même, voire à renforcer sa pensée individuelle.

 

À partir de recherches anthropologiques de Jack Goody concernant le langage verbal, je vous présenterai les formes d’impacts socio-culturels qui émanent de l’utilisation du langage oral et de l’écrit en vous invitant à expérimenter comment ces deux registres de communication, oral ou textuel, s’enchevêtrent. Car, qu’en est-il d’arriver à la discussion avec une pensée forgée et référencée par soi-même, avec des arguments structurés et logiques (typique d’une démarche par écrit), ou d’arriver à la discussion, avec sa créativité et sa mémoire, ouvertes aux arguments cumulatifs et prêtes à varier en contact avec autrui ?

 

Marie OUVRARD est enseignante certifiée NLPNL depuis 2000.  Actuellement, elle enseigne la PNL au sein de centres de formation (ADF Manosque, Stade Formation/région bordelaise et en Italie). Enseignant-Chercheur (CNRS et Labo ADEF). Maître de conférences à Aix-Marseille Université, elle est spécialisée en Anthropologie et philosophie de la communication et de l’éducation. Dans ce champ, elle étudie les relations entre outils, gestes, langage, espace.

 

12h55 – 14h10 – 75 minutes

Déjeuner libre

 

14h10 – 15h40 –  90 minutes

Atelier 3

 

De l’importance des verbes moteurs

Azalea Barichello

Les verbes moteurs sont des verbes d’action. Verbes sensoriels se manifestant dans le langage et/ou dans le corps, ils traduisent l’action qui tend vers un objectif conscient ou inconscient.

Dans le contexte thérapeutique, il est utile de repérer les verbes moteurs présents dans le discours du sujet indépendamment du contenu car leur succession révèle les stades de développement, les invariants, la scène mentale.

Inviter le sujet ensuite, à créer une phrase à partir de ses propres verbes moteurs et à la relire régulièrement, met en lumière sa manière d’être au monde et le scénario qui joue sans cesse. En conscientisant de plus en plus son scénario de vie, il accède à d’autres choix.

Au cours de cet atelier, une technique sera présentée pour illustrer le modèle, suivi d’un exercice pratique.

Azalea Barichello est infirmière en retraite active, praticienne de la relation d’aide et enseignante PNL exerçant en Belgique. Passionnée du lien entre le corps, le cœur et l’esprit, elle intervient en créant des ponts entre le langage corporel, émotionnel et verbal et en transformant les programmes obsolètes transmis de l’épigénétique en nouveaux programmes pour restaurer la liberté, la joie de vivre, la santé et l’amour.

 

15h40 – 16h55 – 15 minutes

Pause

16h55 – 17h20 – 85 minutes

Atelier 4

 

Le charme discret du Milton-Modèle – au-delà du Méta-Modèle inversé

Jane Turner

 

Le Milton-Modèle est un ensemble de patterns linguistiques modélisés par Richard Bandler et John Grinder à partir du langage particulier du médecin psychiatre Milton H. Erickson, père de l’hypnose moderne, conversationnelle.

Considéré assez souvent comme l’image miroir du méta-modèle, un méta-modèle inversé, il est utilisé dans la construction de métaphores. Permettant de « parler flou » grâce aux formulations artistiquement vagues ou ambiguës, ce modèle spécifique encourage le sujet à explorer son expérience différemment.

Toutefois, le Milton-Modèle est bien plus qu’un méta-modèle à l’envers ; d’autres structures linguistiques telles que des ambiguïtés syntaxiques et phonologiques donnent à ce modèle un intérêt et un charme indéniable que nous allons explorer pendant cet atelier.

Jane Turner, enseignante certifiée en PNL depuis 1988 et membre fondateur de la NLPNL. Parmi les premières personnes à se former à l’hypnose ericksonienne en France, elle enseigne cette approche depuis plus de 35 ans. Psychologue, psychothérapeute, coach et superviseuse, elle intervient en hypnose ericksonienne à l’Institut des Études de la Famille à Toulouse.

 

17h20 – 17h30 – 10 minutes

CLÔTURE

logo de la Fédération NLPNL

Liste des collèges

Collège des enseignants Collège des coachs Collège des psys Collège des experts en Pédagogie PNL