Congrès 2019 : La PNL au coeur de la santé

Catégorie
Fédération
Date
samedi 26 janvier 09:30 - 17:30
Lieu
M.A.S., 10-18, rue des Terres au Curé 75013 Paris
Email
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Pièce-jointe

Cette année, c'est Robert Dilts qui ouvrira la plénière avec le thème : Outils de PNL pour la Santé et l’Intégrité. Découvrez le programme complet.

Horaire

9h30 - Café de bienvenue

10h - Mot d’accueil du bureau 

10h15 -12H15 - Conférence plénière

  • Robert DILTS : Outils de PNL pour la Santé et l’Intégrité

12h15 - Déjeuner libre 

14h - 1er Atelier au choix :  

  • Jean-Luc MONSEMPÈS: La santé, un état d'équilibre
  • Thierry GALLOPIN : Sommeil et santé

16h - 2nd Atelier au choix : 

  • France DOUTRIAUX : Des clés PNL pour mieux vivre sa maladie
  • Dominique VAUDOISET : L’Ecriture Neuro-Linguistique©

17h30 - Pot de clôture.

Robert Dilts : Outils de PNL pour la Santé et l’Intégrité 

Robert vignette 115Le dictionnaire Webster définit la santé comme « la condition d’être sain de corps, d’âme ou d’esprit ; en particulier, l’état d’être exempt de maladies physiques ou de douleurs ».

Le terme « santé » est souvent associé à « l’intégrité ». Dans certaines traductions de la Bible, par exemple le terme « rendu sain » est utilisé pour signifier « a été guéri ». Il s’ensuit que « la santé » est liée à la réalisation d’une forme d’harmonie et d’intégration globale de l’être. Les sciences médicales modernes ont apporté quantité de données sur les mécanismes physiques de la santé et de la maladie. Les facteurs physiques ne sont pourtant qu’une partie du processus complet de la santé.

En EFFET lorsque vous regardez au-delà du traitement de la maladie vers la prolongation de la vie et la santé, les processus psychologiques jouent un rôle de plus en plus important. Le point de vue fondamental de la PNL systémique concernant les affections et la pathologie est que tous les symptômes, mentaux et physiques, sont une forme de communication, généralement liée à un déséquilibre ou à une incongruence quelque part dans le système d’une personne. La PNL cherche à identifier les différents messages ou intentions positives des pathologies et affections et d’aider la personne à y répondre de manière appropriée.

Dans la PNL systémique, la santé est considérée comme le processus de maintien de l’harmonie entre le corps et l’esprit et entre nous- et les systèmes plus vastes dont nous faisons partie. Les techniques de la PNL telles que la visualisation, la détermination d’objectifs bien construits, le recadrage et le travail sur les croyances limitantes ou conflictuelles sont des moyens puissants et efficaces d’aider les personnes à traiter les cofacteurs psychologiques qui peuvent contribuer à créer des problèmes physiques, ou à entretenir certains niveaux de santé et de vitalité.

Ainsi, les applications de la PNL à la santé et au bien-être portent sur la mise au point d’outils et de compétences pour promouvoir la santé physique et mentale. La PNL fournit des stratégies et des outils fondamentaux qui aident à libérer et entretenir les capacités d’auto-guérison naturelles dont disposent les personnes, physiquement et mentalement.

L’approche PNListe de la santé traite des questions relatives à
1) La Motivation (vouloir) — croire que les objectifs sont réalisables et valables ;
2) Les Moyens (savoir comment) — connaître les étapes physiques et mentales nécessaires pour atteindre les objectifs souhaités ;
3) L’(avoir la chance de) — traiter efficacement les interférences et les résistances.

Cette présentation portera sur la manière dont la PNL peut être appliquée au soutien de la santé dans plusieurs domaines importants :

La Physiologie — Les propriétés physiques et actions nécessaires pour accéder à la santé et au bien-être.
Les Stratégies — Cartes mentales ou programmes qui nous guident vers une meilleure santé.
Les interférences — Facteurs qui se placent en travers du chemin vers la santé et le bien-être.
Les ressources — Techniques et compétences nécessaires pour neutraliser les interférences.
Les systèmes de croyances, — Généralisations sur nous-mêmes et notre monde qui influent sur notre santé et notre bien-être.
L’écologie,- Facteurs du système environnant à prendre en compte ou préserver dans notre démarche vers la santé et au bien-être.

Robert DILTS est reconnu depuis la fin des années 1970 comme coach, formateur en compétences comportementales et consultant. En tant qu’expert, Robert a apporté des développements majeurs dans le domaine de la Programmation Neuro-Linguistique (PNL), et réalisé du coaching, du conseil et de la formation pour un large éventail de personnes et organisations à travers le monde. Robert a construit les principes et techniques de la Modélisation des Facteurs de Succès (Success Factor Modeling™) ; il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur la façon dont ils peuvent être appliqués pour développer le leadership, la créativité, la communication et le développement des équipes. La récente série d’ouvrages de Robert sur la Modélisation des Facteurs de Succès identifie les principales caractéristiques et capacités partagées par les entrepreneurs qui réussissent.

 

Jean-Luc MONSEMPÈS : La santé, un état d'équilibre

Jluc vignette 115La santé est l’état d’équilibre d’un système vivant auto-organisé, un état d’équilibre qui nous procure le sentiment de pouvoir mener notre vie comme nous l’entendons.


Le maintien de cet équilibre implique une participation active de la personne, dans ses relations à soi, son corps et sa pensée, comme dans ses relations aux autres et au monde. Quand cet équilibre est rompu, il est utile de savoir solliciter les ressources d’une aide médicale extérieure et de s’engager pleinement à activer et soutenir des processus naturels de guérison inhérents à chaque individu.

Il convient de comprendre ce que le symptôme nous dit à propos d’une déconnexion avec les différents aspects de notre existence humaine, d’actualiser nos buts et intentions de vie, de recadrer les interférences à l’activation des processus de guérison, et de mettre en place des habitudes de vie bien différentes de celles qui ont contribué à produire le symptôme.

Si le médecin soigne le mieux possible, le malade doit prendre une part essentielle dans la facilitation du processus de guérison, un plus grand bien-être, ou de nouvelles relations avec le symptôme. Progresser vers une santé globale nécessite une nouvelle vision de la santé et une carte routière pour nous guider dans la mise en place de rituels qui sortent parfois des chemins les plus fréquentés

Jean-Luc MONSEMPÈS est Docteur en médecine, et ex-dirigeant de l’Institut Repère. Il a exercé en France et à l’étranger avec Médecins Sans Frontières puis a acquis pendant 15 ans une expérience de l’entreprise en dirigeant une activité d’exportation dans l’industrie pharmaceutique. Enseignant certifié en PNL, PCM et LAB Profile©, titulaire d’un DU de coaching. Formateur et consultant, son domaine d’expertise est celui de la santé individuelle et organisationnelle.

 

 

Thierry Gallopin : Sommeil et santé

Thierry gallopin vignette 115À 75 ans, nous aurons passé en moyenne 25 ans à dormir dont 5 ans à rêver. Le sommeil est une fonction vitale dont la privation nuit à la performance, exacerbe les problèmes psychologiques et psychiatriques, et contribue à une multitude de maladies. La recherche sur le sommeil commence seulement à comprendre ce qu’il se passe dans notre cerveau lorsque nous dormons et découvre ses multiples fonctions sur notre corps et notre esprit.

20 à 30 % des Français se plaignent de troubles du sommeil, notamment d’insomnie, ce qui a de lourdes conséquences sur la santé : diabète, hypertension artérielle, problèmes cardio-vasculaires, prise de poids, dépression, diminution de la concentration, etc.

Près de 20 % de la population consomment encore des somnifères ou des anxiolytiques pour lutter contre ce fléau de ne pas pouvoir dormir. Pourtant, d’autres traitements non médicamenteux s’avèrent efficaces pour traiter les insomnies comme ceux proposés par les TCC, la PNL et l’hypnose. Pour que les effets de ces thérapies soient pérennes dans le temps, il est important d’y associer une éducation du sommeil, ce qui implique de comprendre son fonctionnement. Cependant, ces approches sont pertinentes lorsque la cause de l’insomnie est bien identifiée. En effet, l’insomnie peut être associée à divers troubles qui peuvent être physiques, physiologiques, psychiatriques ou pharmacologiques. L’identification d’autres pathologies du sommeil est également importante, car elles nécessitent parfois un traitement médical (parasomnia, apnée, narcolepsie, etc.).

Thierry GALLOPIN est maître de conférences en Neurophysiologie du sommeil. Il dirige des recherches sur l’étude des mécanismes neuronaux responsables de l’alternance des états d’éveil et de sommeils au sein d’un laboratoire académique. Passionné depuis toujours par les capacités de l’homme à développer son potentiel, il s’est formé à la Programmation Neuro-Linguistique (PNL) et à l’hypnose Ericksonienne. Il est également l’auteur d’un blog dans lequel il conseille et accompagne des personnes ayant des problèmes de sommeil (http://www.secrets-du-sommeil.com).

 

France Doutriaux : Des clés PNL pour mieux vivre sa maladie

France vignette 115L’enjeu de santé est tout d’abord de rester en bonne santé et d’agir en ce sens. Pour autant nous pouvons « tomber » malade.

L‘accompagnement PNL se situe, à mes yeux, en parallèle de la démarche médicale ; nous ne cherchons pas à concurrencer ou remplacer le médecin.

Ce cadre étant posé, la PNL peut aider selon au moins 3 axes :

 

  1. Quel sens la personne malade donne à la maladie ?
    Quand un patient «  valide » qu’il est normal qu’il soit malade l’ayant bien mérité ou qu’il « faut toujours » qu’il attrape tout, ce vécu avec les images et symboles associés peut être dévastateur.
  2. Quel rapport au traitement et à la guérison ?
    Le malade qui évoque son traitement comme s’il subissait une agression se met en lutte contre lui-même.
  3. Comment mieux gérer la douleur ?
    La douleur est d’abord un signal nous amenant à l’exploration de ce qui dysfonctionne. Pour autant, elle peut devenir insupportable et se maintenir alors que le traitement est en cours.

Dans cet atelier, appuyée sur ma pratique, je vous propose de mettre en lumière comment notre langage et nos symboles révèlent notre rapport à la maladie sur ces 3 points et qu’en prendre conscience ouvre la voie à modifier notre vécu et à devenir davantage co-acteur de sa guérison (ou, selon le cas, du maintien de l’état actuel) et non plus seulement «  patient » attentiste. Nous explorerons quelles clés PNL vont nous y aider.

France DOUTRIAUX Ingénieure agronome, j’ai travaillé à l’étranger autour du développement agricole puis en France jusqu’à me convaincre que le premier frein au bon développement des hommes et des entreprises était un manque crucial de compétences relationnelles et humaines. Je me suis alors formée à de nombreuses approches. Enseignante certifiée en PNL, j’ai créé il y a 20 ans COMMUNICATION ACTIVE, centre normand agréé NLPNL où j’enseigne la PNL et l’Ennéagramme. Coach certifiée et thérapeute, j’ai publié APAISER LES SOUVENIRS DOULOUREUX Interéditions.

 

Dominique Vaudoiset : L’Ecriture Neuro-Linguistique©

Dominique vaudoiset vignette 115Il s’agit de transposer le schéma du corps (tête, coeur, jambes) dans les 3 zones de chaque lettre de l'alphabet (supérieure, médiane, inférieure), et d’entrer dans le mouvement du corps de l’écriture au sens propre.

On voit ainsi comment chaque lettre représente un être humain qui bouge en 2D et en 3D simultanément : je mime dans mon corps et vous comprenez tout de suite la théorie dans votre graphisme et votre signature.

Parce qu’on dessine quand on écrit, l’écriture symbolique rencontre le principe de dissociation de la PNL entre le non verbal (image, cerveau droit, l’Artiste) et le verbal (mot, cerveau gauche, le Programmeur), faisant émerger une sorte de métalangage. En effet, le dessin déformé d’une lettre dissociant le V du nV laisse émerger un autre sens.

Exemple : si je déforme - inconsciemment - le dessin de la lettre o en lettre e, j’écris deux mots dissociés dans leur sens : pour/peur… soulignant deux présupposés de la PNL : la carte n’est pas le territoire, le niveau inconscient de la communication est celui qui détermine le sens de la relation. Et ainsi de suite pour chaque lettre qui transgresse - inconsciemment – la règle calligraphique scolaire.

On décode ainsi un métalangage qui donne des informations sur le type de relation avec autrui, le niveau de stress, le décodage des lettres-archétypes (o, le territoire intime et le cercle des ressources en PNL, f le féminin, m le maternel, p, le paternel, etc.). Le fil graphique étant le témoin du rythme émotionnel, des exercices de relaxation et de créativité soignent mon corps et mon histoire dans mon écriture d’artiste.

Dominique VAUDOISET est psychopraticienne, graphopédagogue et graphothérapeute (25 ans de pratique dont 10 au Québec). Auteure de La chair de l’écriture, Danse avec les lettres et Yoga de l’alph@bet, un cerveau pour le web (2017). Maître-Praticienne en PNL (Coaching Québec). 

Elle propose la formation « GraphoCoaching et GraphoThérapie, l’écriture neuro-linguistique© au service du changement ».
www.ecriturevitale.com
www.psychologies.com
www.passeportsante.net graphothérapie 

 

 

 

 
 

Toutes les Dates

  • samedi 26 janvier 09:30 - 17:30